> Accueil > Domaines > 

Humanitaire / Urgence / Développement

Contexte

Définition

Humanitaire
L’adjectif « humanitaire » qualifie « ce qui s'intéresse au bien de l'humanité, qui cherche à améliorer la condition de l'homme ». L’action humanitaire s’exerce au nom de la solidarité. Elle est destinée principalement aux populations les plus défavorisées, mais doit s’inscrire dans une idée d’échange. Elle doit viser, sans aucune discrimination et avec des moyens pacifiques, à préserver la vie dans le respect de la dignité et à restaurer l’homme dans sa capacité de choix. Il existe un « code de conduite » de l’action humanitaire.
Source : Larousse en ligne


L’humanitaire a souvent une forte connotation internationale, mais de plus en plus d’actions nationales sont qualifiées d’« humanitaire », comme les actions du Samu social ou bien les maraudes de Médecins du Monde.
Source : Les métiers de l'humanitaire et du développement, Studyrama, mars 2008

Les actions humanitaires s’inscrivent dans deux sortes de contexte : l’urgence et le développement.

Urgence
L’action humanitaire d’urgence s’organise dans des situations de crises, généralement conflits ou catastrophes naturelles. Sa durée souvent dépend de celle de la crise.
Le plus souvent, les actions humanitaires d’urgence ne sont pas développées en partenariat avec les acteurs « associatifs » locaux. Les autorités publiques autorisent l’entrée des acteurs internationaux sur le territoire national, afin de porter secours et assistance aux populations qu’elles ne peuvent atteindre.
Ces actions s’inscrivent généralement sur du court ou moyen terme, contrairement aux actions humanitaires de développement. Elles peuvent être suivie d’actions de post-urgence et de réhabilitation, qui participent à la reconstruction de la région ou du pays.

Développement
Les actions humanitaires de développement s’inscrivent généralement dans le long terme et ont un objectif d’implication des populations et institutions locales.
Les thématiques sont souvent liées à des aspects économiques, sociaux et culturels : éducation, santé, droits de l’homme et renforcement institutionnel (bonne gouvernance et bonne gestion financière), etc. La majorité des actions s’inscrivent aujourd’hui dans le cadre des Objectifs du Millénaires pour le Développement.

Les différents domaines présentés sur ce Portail relèvent soit de l’urgence, soit du développement. Vous trouverez plus de détails pour chaque en vous rendant sur les pages dédiées.

Evolution

De manière synthétique, on peut distinguer plusieurs grandes évolutions de l’action humanitaire.
On considère que l’humanitaire d’aujourd’hui est né après la bataille de Solferino de 1859. Témoin direct de l’hécatombe, Henry Dunant lance en 1876 le mouvement international de la Croix-Rouge et fonde le CICR.
Le développement de l’humanitaire – au sens de solidarité – est lié ensuite aux deux Guerres mondiales : après les deux armistices, on assiste à la création des premières associations et ONG, surtout en Europe. Leur mission principale est généralement de venir en aide aux populations affaiblies et appauvries par les conflits, au niveau local, national ou international.
C’est ensuite la naissance du mouvement « sans frontières », initié par les « French doctors », pendant la guerre du Biafra en 1967-1968. Ces « sans frontièristes » prônent que le geste humanitaire ne doit pas être empêché, ni limité par les frontières internationales. Selon eux, ils ont pour mission de « soigner, témoigner et observer ».
Au cours des 30 dernières années, l’aide humanitaire d’urgence et de développement prend une nouvelle ampleur. L’aide humanitaire d’urgence connaît un certain « essor » suite à la fin de la Guerre Froide (et la multiplication des conflits) et à l’aggravation du réchauffement climatique, déclencheur de catastrophes naturelles à répétition. On note aussi la reconnaissance publique de l’action humanitaire d’urgence dans les années 1990, avec la création d’ECHO en 1992 et les premiers Prix Nobel de la Paix décernés à des associations/ONG (Handicap international en 1997 puis Médecins sans Frontières en 1999).
L’aide humanitaire de développement prend son envol dans les années 1990, puis au début du XXIème siècle, avec l’adoption par les Nations Unies des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Ceux-ci peuvent être résumés comme des buts communs à atteindre pour un développement sain et également bénéfique pour toutes les populations.

Acteurs

Les associations/ONG sont les acteurs les plus connus de l’aide humanitaire. Elles agissent aussi bien dans les situations d’urgence que de développement. En ce qui concerne ce dernier, les actions sont menées par des associations le plus souvent issues de la tradition missionnaire, religieuse ou laïque.
Les collectivités locales mènent également des missions humanitaires de développement, dans le cadre de la coopération décentralisée.
Les États, les institutions internationales et les fondations jouent également un rôle important, notamment en délivrant des fonds. Certains disposent d’un fonds réservé aux situations d’urgence (USAid par exemple).
Pour les acteurs de l’urgence, vous trouverez d’autres exemples sur la fiche « Crises / Catastrophes ».


Quelques exemples :

Métiers

Les sièges des associations/ONG fonctionnent comme ceux d'entreprises, avec des postes transversaux : ressources humaines, finances, communication, etc. Les particularités se trouvent au niveau de la gestion de programmes et pour les métiers de « terrain ». Ceux-ci s’exercent aussi bien dans des programmes d’urgence ou de développement

Quelques exemples :

Pour aller plus loin
 

Ils nous
soutiennent…
Région Rhône Alpes
Conseil Général du Rhône

Ils nous aident
pour les contenus…
Ressources Solidaires 1
PFCE
Solidaires du monde 1
Première Urgence Aide Médicale Internationale PU / AMI
Action contre la Faim 1
Resacoop 1
Babyloan 1
ASMAE-Association Soeur-Emmanuelle
Clong volontariat 1
Secours Islamique France
Passerelles & Compétences
Fondation pour la Nature et l'Homme
Handicap International 1
Site réalisé en partenariat avec
Région Rhône-Alpes Calliscope